« …et j’aime à la fureur
            Les choses où le son se mêle à la lumière. »

                                                                                              Charles Baudelaire







Après des études pianistiques au CNR de Rennes sous la direction de Jean Léon Cohen, élève de Vlado Perlemuter, Sylvie Stéphanidès se perfectionne à Paris auprès d’Yvonne Loriod et de Pierre Réach. Elle reçoit également les précieux conseils de Pierre Barbizet.

Jeune pianiste instinctive et passionnée, c’est au sein de la classe de chant et d’art lyrique du CNR de Nantes qu’elle exerce l’art de l’accompagnement auprès des chanteurs mais aussi auprès des instrumentistes.

Toujours en quête de nouvelles compétences, elle décide d’orienter sa carrière vers l’enseignement du piano. C’est auprès de Pierre Froment, élève tant apprécié d’Alfred Cortot, qu’elle perfectionne sa pédagogie et obtient le certificat d’aptitude à l’enseignement du piano en 1988 et devient alors professeur d’enseignement artistique pendant plus de vingt ans, au conservatoire de Saint Nazaire d’abord, à celui de la Roche-Sur-Yon ensuite et au CNR d’Angers en dernier lieu.

En parallèle de son carrière d’enseignante au conservatoire, Sylvie Stéphanidès se produit régulièrement en formation de chambre et particulièrement en sonate. Avec Ruxandra Serban (violoncelle solo à l’ONPL) elle explore les sonates de Beethoven, de Brahms et de Prokofiev. Avec les flûtes de Marie-Claire Corsalis et de Georges Lambert (flûte solo de l’ONPL) la musique française de Debussy, Roussel, Franck, mais aussi Prokofiev, Martinu, Mozart et Bach.


Passionnée par la pédagogie différenciée, elle a choisi depuis quelques années de consacrer son enseignement aux enfants précoces et aux enfants Dys.










Si c’est le piano qui a engendré sa réflexion pédagogique, c’est aussi par l’exercice d’une pédagogie originale dédiée à la différence qu’elle a retrouvé le chemin du public.

Elle a ainsi renoué avec le piano solo en récital et a créé à l’Université Permanente de Nantes un cours original de Concert-Analyse. Le propos de ces séances est de présenter deux visions complémentaires voire opposées d’une même œuvre : celle d’une musicologue (Danielle Taitz) et celle de la pianiste-interprète.

Sylvie Stéphanidès a interprété dans ce cadre des « Suites » et des « Préludes et Fugues » de Bach ; « Prélude, Choral et Fugue » de César Franck ; la « Fantaisie Impromptu », la « Première Ballade », des « Etudes » et « Nocturnes » de Chopin ; des sonates de Haydn ; la sonate opus 110 de Beethoven ; les « Moments Musicaux » de Schubert…







Exerçant à Nantes, la Vendée est depuis toujours sa terre d’adoption où elle se ressource et puise son inspiration. Elle y donne régulièrement des concerts privés.